Voeux 2019

voeux

Liste des spécialités en 1ère Générale pour la rentrée 2019

derniere minute

1. Histoire-Géographie, géopolitique et sciences politiques
2. Lettres, Littérature et Philosophie
3. Sciences Economiques et Sociales
4. Lettres, Langues et civilisations étrangères : 3 langues possibles : Anglais-Espagnol-Italien
5. Mathématiques
6. Sciences Physiques et Chimiques
7. Sciences de la Vie et de la Terre
8. Arts : Arts Plastiques OU Histoire des arts OU Musique
9. Lettres, Langues et civilisations de l'Antiquité : Latin-Grec

Devoirs communs

Le 14 janvier de 8h à 12h devoir commun de FRANCAIS pour toutes les classes de 2nde

Réunions parents professeurs de terminale

Les réunions parents professeurs de terminale se tiendront le 11 janvier de 17h à 20h

Réforme du lycée - Information aux parents de seconde

Seconde réforme 2019   Parents

Lien de téléchargement direct du fichier pdf

Présentation de parcoursup

 logo parcoursup  Semaine du 14 et 21 janvier 2019
Intervention de l'équipe de direction auprés des classes de Terminales pour la présentation de Parcoursup.

Parcoursup - 2019

Etapes Parcoursup 2019 1037001

 Lien direct de téléchargement...
Lien vers le site parcoursup : https://parcoursup.fr/

1 CR cross UNSS departemental et academique

26 élèves du lycée ont participé sous le soleil au cross départemental unss, ce mercredi 28 novembre sur les bords de Loire à Andrézieux.
Collectivement, les 3 équipes du lycée se classent 2ième, 3ième et 16ième. Les 2 premières se qualifient au cross académique.

De très bons résultats individuels, Top 10 : 

  • - Antoine Faure gagne chez les Juniors, suivi de près par Quentin Andrieux (2ième), Victor Gonet (6ième), Julien Vuitton (7ième), Gustave Le Ray (8ième) sur 70 participants. 
  • Cécile Calandry fait 2ième  sur 28.
  • Simon Perrin est 5ième, Samuel Legat (6ième) , Maël Héritier 9ième) sur 191.
  • Lucine Gintzburger termine 7ième, Diane Body 8ième et Romane Lesquer 9ième  sur 72.

 

Cross académique UNSS : Urfé prend la deuxième place et se qualifie au championnat de France ! 

Le mercredi 12 décembre, à Parilly (Bron), s’est déroulé le cross académique sous un froid de saison.
Urfé prend la 2ième place derrière l’équipe de la section sportive d’athlétisme du lycée Armand de Villefranche s/Saône et se qualifie au championnat de France de cross qui aura lieu dans l’académie de Bordeaux, samedi 26 janvier. 
L’équipe d’Urfé sera composée de 6 élèves : Antoine Faure (2ième en Junior au cross académique), Cécile Calandry (2ième  en Juniore), Romane Lesquer (10ième cadette), Lucine Gintzburger (11ième), Samuel Legat (13ième cadet) et Maël Héritier (18ième cadet).
Nous pouvons aussi souligner les très bons résultats des autres participants du lycée : Victor Gonet et Gustave Le Ray (10ième et 13ième en junior), Yona Jacquemin (16ième en cadette), simon Perrin et Achille Roulot (31 et 32ième). 

2 CR cross UNSS departemental et academique 3 CR cross UNSS departemental et academique

Les élèves de terminale suivant l’option facultative d’Histoire des Arts ont (re)découvert le Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne dans le cadre de la thématique « Mémoire, patrimoine et représentation du travail ». Ce parcours dans les collections du musée a été complété par une visite de ville organisée avec le concours de Ville d’Art et d’Histoire.
Voici quelques extraits des notes de synthèse des élèves.


presentation MAI internet 1

« Le musée d'Art et d'Industrie de Saint-Étienne met en valeur les activités qui ont fait la puissance industrielle de la région stéphanoise.
Afin de nourrir notre réflexion concernant la mémoire et la représentation du travail, nous avons effectué, dans le cadre des cours d'Histoire des Arts, une visite de ce musée. Au-delà d'un enrichissement personnel et culturel plus étendu, c'est aussi une opportunité de voir notre ville d'un nouvel œil à travers son patrimoine. Les éléments clés d'hier déterminent la ville d'aujourd'hui ; ces témoignages du passé, en nous montrant ce qu'était la vie de nos aïeux, sont une richesse inestimable, un trésor sans prix. Cette identité est l'héritage de notre passé. » (Celia C – TES2)
« Dans  la première moitie du XIXème siècle, Saint-Étienne est en plein essor grâce  à la position  de préfecture qu’elle a acquise  et à l’activité industrielle qu’elle concentre. Ces différents facteurs renforcent la nécessité d’avoir un musée au sein de la  ville. En 1846 Etienne Boisson, architecte réputé, avait été chargé de la construction de la sous-préfecture.  Quelques années plus tard, en 1860, le projet évolue et le bâtiment, encore inachevé, devient le Palais des arts, abritant la bibliothèque municipale et une école de dessin. Il rassemble les collections d’armes du maréchal Oudinot et de la manufacture nationale d’armes  financer par des sociétés des amis de l’art et par l’Etat. 
Après la crise industrielle rubanière Alfred Colombet, élu municipal, veut réorganiser le musée afin qu’il serve de centre d’information et  de documentation sur l’industrie. Le musée réunit alors les Beaux Arts et les Arts industriels et est donc renommé  « Musée d’Art et d’Industrie » en 1889.
A partir de 1947,  Maurice Allemand souhaite faire du musée un lieu favorisant l’art contemporain et pour cela il multiplie et diversifie les expositions.
Dans les années 1950,  le Musée d’Art et d’Industrie  se lance dans l’exposition d’objets  d’histoire naturelle, de statues, de bustes de l’école de dessin et  de produits de l’industrie 
Par la suite le bâtiment subit divers travaux de restructuration dont les vagues s’échelonnent de 1947 aux années 2000, dernière campagne en date menée par l’architecte Jean-Michel Wilmotte. 
Le bâtiment s’articule maintenant autour quatre niveaux : le sous-sol regroupe  l’exposition sur les cycles, le rez-de-chaussée concentre l’exposition sur les rubans, au premier étage sont présentées les expositions temporaires et au troisième étage, l’exposition sur les armes. » (Maïssane C. TS3) 

 presentation MAI internet 2

« A travers cette visite, il est une évidence : le musée traite de l'identité des populations, de leurs racines, des sources de leurs origines. Il répond à une quête identitaire si prégnante aujourd'hui. Il met en scène des repères porteurs d'une identité locale et rassemble. En protégeant ces particularités identitaires, il conserve une mémoire pour qu'elle perdure.
Cette sortie nous montre aussi à quel point le Musée d'Art et d'Industrie est un lieu de référence qui attire par sa particularité. Vitrine des savoir-faire stéphanois, il contribue au développement touristique et économique du territoire tout en véhiculant une force attractive et émotive. » (Celia C – TES2) 
Pour plus d’informations sur l’option : https://lewebpedagogique.com/saintetiennehida/ 

3. CR Site du lycee

Dimanche dernier, l’esprit de Noël a soufflé sur la cathédrale Saint-Charles, investie d’un millier de spectateurs attentifs venus écouter des Carols. Emotion et joie étaient au rendez-vous grâce à la prestation de quelques deux-cent cinquante choristes et musiciens.

L’engagement et le professionnalisme du chœur du lycée ont été remarqués. Félicitations à tous et un grand merci au Sylf (Symphonie Loire-Forez) pour son organisation sans faille.

Le chœur du lycée vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année et vous donne rendez-vous l’an prochain pour un nouvel opus !

Voici des extraits choisis des travaux de restitution rédigés par les élèves de TS3 à l’issue de leurs deux sorties organisées dans le cadre du programme d’EMC.

« Ces dernières années nous avons été victimes de plusieurs attentats terroristes qui ont fait des ravages dans notre pays. Les enfants de la France ont été particulièrement touchés. En effet, les attentats ont été commis, pour la plupart, par des Français recrutés par des réseaux extrémistes. Aujourd’hui, on veut « comprendre pour mieux agir », pouvoir porter et revendiquer les valeurs de la France, aider et comprendre les victimes de la radicalisation. » (Chérine H-M) 
« Comprendre pour mieux agir » est une série d’événements organisée par le Nouveau Théâtre de Beaulieu et porté par Farid Bouabdellah à la suite des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. » (Chloé B) 
« Programmé mi-novembre, cet événement permet de commémorer ces attentats tout en essayant de comprendre comment des jeunes sont endoctrinés et de sensibiliser le public. » (Romane G) 
« [Dans le cadre de la programmation, nous avons pu assister, le mardi 13 novembre,] à la représentation théâtrale du roman épistolaire de Rachid Benzine, Nour, pourquoi n’ai-je rien vu venir ? et à une conférence à la synagogue de Saint-Étienne […].
Rachid Benzine est né le 5 janvier 1971 à Kenitra au Maroc. C’est un islamologue, politologue et enseignant franco-marocain [soucieux d’établir] un dialogue [inter-religieux]. Plus que « d’épurer » les textes religieux, il est urgent selon lui d’envisager la « lecture critique » des textes. » (Sarah B.)

« Comprendre pour mieux agir »

 

Les licenciés en badminton ont fait une compétition. Peux tu mettre les 2 photos que je t'envoie avec ce petit texte: Ce mercredi 5 décembre avait lieu la rencontre district par équipes en badminton. Anna Cécile Jacky Oskar et Renaud ont teminé 3ème par équipe.
20181205 155729  20181205 155849